Bien sûr, le plus gros client de votre entreprise est quelqu’un de très important. Mais justifie-t-il tous les efforts que vous déployez pour le conserver?

Votre plus gros client – traduisez: celui qui représente la plus grosse proportion de votre chiffre d’affaires – est sans nul doute important pour vous et pour votre entreprise. Mais s’il correspond à une ou plusieurs des caractéristiques suivantes, il représente peut-être un frein à la croissance ou au bien être de votre entreprise.

1. Paye-t-il dans les temps?

Un client qui se fait tirer l’oreille pour payer vous coûte beaucoup d’argent, a fortiori si c’est le plus gros: trésorerie en berne, recours au crédit de caisse plus que nécessaire, gestion du recouvrement sont autant d’éléments qui engendrent un coût important et mettent vos marges sous pression.

2. Vérifiez sa rentabilité

Un bon logiciel de tableau de bord vous permet d’évaluer la rentabilité de chaque client. Si votre plus gros client est aussi le moins rentable, il est temps d’évaluer l’utilité de cette relation pour votre entreprise.

3. Pèse-t-il trop lourd dans votre chiffre d’affaires?

Si un seul client représente plus de 30% de votre chiffre d’affaires, votre entreprise en est peut-être trop dépendante. Vérifiez cela dans votre outil de tableau de bord. Pour réduire son poids dans votre portefeuille client, vous pouvez soit refuser quelques commandes, soit intensifier votre recherche de prospects.

4. Vos ressources sont limitées?

Vos ressources humaines ou matérielles sont limitées et accaparées par vos plus gros clients? Y remédier n’est pas aisé à court terme et cela devient un frein à votre croissance.

5. Vous désirez changer de business model?

Vous souhaitez adapter votre offre de services, vos canaux de distribution ou les produits que vous vendez, mais ce client reste encore attaché à l’ancien modèle? Il représente un frein à votre transition, et donc à votre croissance.